Nouveau : Essayez mon AI Bot nouveau film

Davos dans le collimateur : Le capitalisme de connivence ?

Je lis : "Comment le Forum économique mondial peut-il prétendre sérieusement s'attaquer aux crises mondiales tout en étant financé par les entreprises qui alimentent ces crises..." via Nouvelle République. Personnellement, je continue à penser que le WEF fait un travail très intéressant et utile.

"Il semble donc que Davos soit moins amusant ces jours-ci, maintenant que les participants ressentent un sentiment de "permacrisis" et ne sont plus aussi sûrs que l'on peut s'attendre à ce qu'il y ait un changement d'attitude. la mondialisation est en train de gagner. Cette humeur maussade est probablement la meilleure : Il n'y a aucune raison pour que ces personnes se sentent bien dans leur peau et dans leur façon de gérer les affaires du monde. Et peut-être que si cette fête devient suffisamment déprimante, elle sera purement et simplement annulée l'année prochaine. Le WEF a beau dire que Davos est un "lieu de rencontre", il n'en reste pas moins qu'il n'y a pas de raison de s'en réjouir.neutre en carbone"Il n'en reste pas moins que les émissions des jets privés quadruplé pendant Davos 2022 par rapport à une semaine moyenne. On peut dire que le forum excelle dans le domaine de l'air chaud.

La liste des entreprises à l'origine de la fête annuelle de Davos n'est pas une question accessoire. Le WEF a certes accueilli des certains l'organisation est fondamentalement financée par des fonds de l'Union européenne. par ses entreprises membres et partenairesL'objectif est de "réunir des décideurs de toute la société pour travailler sur des projets et des initiatives qui font une réelle différence", selon la déclaration de l déclaration sur le site web du WEF. Réunir les décideurs est, bien sûr, une façon polie de dire que les PDG peuvent passer la semaine dans une station balnéaire suisse avec des dirigeants du monde entier. Alors qu'il se décrit comme un groupe capable de résoudre les problèmes du monde (son objectif déclaré est d'avoir un "impact positif à tous les niveaux de la société"), il n'est pas vraiment surprenant qu'au fil des ans, le forum ait largement mis l'accent sur les points suivants les solutions du marché libre que les entreprises apprécient. (Comme l'a souligné le magazine conservateur britannique Le Spectateur a noté cette semaine que le fait de donner aux grandes entreprises un accès d'une semaine aux décideurs politiques les plus puissants du monde "est l'exemple parfait, non pas du capitalisme de libre marché, mais du capitalisme de connivence").

LIÉ VIDEO

6453

Points de vue


Tags

bulletin d'information

* indique le besoin
dernier livre